La Provence & la Côte d'Azur - Les parcs naturels - La Camargue


La Camargue

 
Magie d'un pays aux espaces naturels préservés, sanctuaire fragile d'une faune et d'une flore exceptionnelles en Europe, protégées par le parc Naturel régional de Camargue, elle est un paysage unique.
C'est d'ailleurs aussi en tant qu'espace naturel d'intérêt mondial que la ville d’Arles est classée par l'UNESCO comme Patrimoine mondial de l'Humanité.
Située entre les deux bras du Rhône (c'est un delta : le grand Rhône vers le sud-est, le petit Rhône vers le sud-ouest) la Camargue est une vaste zone humide d'environ 100 000 hectares, la plus grande de France et aussi l'une des plus secrètes. Elle se partage en
trois zones bien distinctes : les cultures au nord du delta, les salins à l'ouest et à l'est et les lagunes au sud.

La Camargue, c'est aussi un territoire fabriqué par l'homme, qui a façonné l'espace avec notamment l'endiguement des deux bras du Rhône et de la mer, et le développement d'une agriculture adaptée comme la culture du riz et la récolte du sel. Il y est parvenu par la maîtrise des échanges entre les eaux douces du Rhône, celles salines de la Méditerranée et les terres du delta. Une centaine de manades se consacrent à l'élevage de chevaux et taureaux de Camargue.

Le cheval est avant tout le compagnon du gardian mais aussi son outil de travail. L'intervention de l'homme a permis aussi la protection du milieu avec la création d'une réserve naturelle et du Parc naturel régional mais aussi de sites ouverts au public.


La Camargue est également un sanctuaire ornithologique puisque près de 400 espèces d'oiseaux y ont été recensées dont le flamant rose, qui constitue le symbole des oiseaux de Camargue.
La Camargue se découvre de 1000 et une façons : à vélo, en VTT, à cheval, en bateau, en calèche, en charrette, en petit train, en quad…
Interrogez-nous !